Fabrice Henry

Fabrice Henry à 24 ans

Né en 1990, Fabrice Henry intègre le cours Florent en 2008, puis l’EDT 91. De 2013 à 2015, il est engagé comme compagnon au GEIQ-Théâtre Compagnonnage de Lyon. Il joue dans Rausch de Falk Richer (mise en scène Anne Monfort) en 2013. En 2014, il met en scène Nous serons les derniers au Théâtre de Verre et NTH8 de Lyon. Il joue dans les courts-métrages Cris et Bird's Lament de Pauline Rambeau. Il participe à la création de France Sauvage au NTH8, m.e.s Raphaël Defour, (reprises en novembre 2015, septembre 2016, janvier et décembre 2017).

Il est également acteur dans Monstres d'Or et de Sang (m.e.s Sylvie Mongin-Algan et Guy Naigeon) ; et dans Quand je pense au théâtre, je n'ai plus peur de la vie, m.e.s Nicolas Zlatoff, créé en 2015 au théâtre Vidy-Lausanne, et repris à Lyon puis en tournée au Mexique en 2016 et en Colombie en 2017.

Il participe au Festival Tous au Théâtre à Triguères (45) ; interprète Le Rêve d’un homme ridicule de Dostoïevski au Théâtre des Ateliers, à Lyon ; et joue dans La noce et Sur la Grand-Route de Tchekhov, mise en scène Vincent Pouderoux. En août, il est assistant metteur en scène et joue le rôle de Pâris dans Roméo et Juliette, mise en scène Aristide Tarnagda, au Festival de la Luzège en Corrèze. Reprise juillet/août 2016.

En 2016, sous la direction de Marie-Pierre Bésanger, il joue dans La réunification des deux Corées de Joël Pommerat au Festival de la Luzège en Corrèze, ainsi que dans En votre animable compagnie dans le cadre des Francophonies et à la Maison des Métallos ; met en scène Être prêt tout est là – d’après Hamlet au Festival Tous au Théâtre (Triguères, 45), repris en février 2017 à Paris. En septembre 2016 il joue dans Hodaci – Ceux qui marchent, de Gianni Fornet, aux Francophonies et au Festival International des Arts de Bordeaux.

En 2017 il joue dans deux mises en scène de Thomas Resendes : Les ennemis publics, spectacle sur la Fraction Armée Rouge présenté en finale du concours Jeunes Metteurs en Scène du Théâtre 13 ; et Le défilé commence, solo d’après la nouvelle de Reinaldo Arenas (Festival La Petite Boîte et Festival Tous au Théâtre). Il tient également le rôle de Sganarelle dans Le médecin malgré lui au Festival de Luzège en Corrèze, mise en scène Vincent Pouderoux. Il est également acteur dans Les banquets de la pensée, spectacle performatif mis en scène par Nicolas Zlatoff (Un Festival à Villerville, Théâtre de l’Aquarium…).