Thomas Resendes

Fabrice Henry à 24 ans

Acteur | metteur en scène | traducteur

Après une Hypokhâgne-Khâgne option théâtre (Caen, 2008), Thomas Resendes a été formé à l’Ecole départementale de théâtre d’Evry (EDT 91) par Christian Jéhanin (2011-2013).

Il joue au théâtre dans Ivresse de Falk Richter, mis en scène par Anne Monfort (Théâtre le Colombier, Bagnolet, 2014), Mais n’te promène donc pas toute nue de Georges Feydeau, mis en scène par Laura Aubert (Comédie Saint-Michel, Paris, 2017), Les Banquets de la pensée, mis en scène par Nicolas Zlatoff (Le Périscope, Lyon, 2016), et De nos frères blessés, mis en scène par Fabrice Henry (Théâtre les Déchargeurs, Paris, 2018). Son spectacle Les Ennemis publics, qu’il a écrit et mis en scène, a été finaliste au concours du Théâtre 13 Jeunes metteurs en scène (2017) du Théâtre 13.

Depuis 2015, Thomas Resendes a traduit du portugais au français sept pièces de Tiago Rodrigues (Sopro, Sa façon de mourir, Je t'ai vu pour la première fois au Théâtre de la Bastille, Entre les lignes), dont trois sont publiées aux Editions Solitaires Intempestifs : Antoine et Cléopâtre (lauréate du prix d’Aide à la traduction de la Maison Antoine Vitez et jouée au Théâtre de la Bastille en 2016), By heart (pièce mise en scène et interprétée par Tiago Rodrigues au Théâtre de la Bastille en 2014) et Bovary (pièce lauréate du prix du Syndicat de la critique de la meilleure création en langue française de l’année 2016 et mise en scène par Tiago Rodrigues au Théâtre de la Bastille en 2014).

Thomas Resendes a également traduit la pièce Fahrenheit 451 de la compagnie Teatromosca (Théâtre de la Tête Noire, Orléans, 2015), Variations sur Hiroshima mon amour, mis en scène par Patrice Douchet (Teatro Circo, Portugal), Kif-Kif, mis en scène par Patrice Douchet et Pedro Alves (Théâtre de la Tête Noire, Orléans, 2018) et Paris > Sarah > Lisboa, mis en scène par Miguel Loureiro (Théâtre de la Ville, Festival chantiers d’Europe, 2016)